RSS

Archives de Catégorie: Simon dit…

Simon says…

Les enjeux se modifient…

Bonjour chèr(e)s lecteurs et lectrices,

Notre nouveau-vieux membre très actif Simon a rédigé un excellent billet sur la dynamique en marche qui s’actualise au gré des joueurs/acteurs au centre du Rétablissement.

C’est une invitation à aller constater par vous-même des détails encourageants !

Bonne lecture !

Robert 514 728-6391 p. 335

Publicités
 
 

Patricia au boulot- Chroniques part I

Patricia est de retour…elle s’empowerise avec son programme de 6 mois chez Accès-Cible dont le direteur-général est M. Charbonneau.

Si seulement nous pourrions avoir les moyens, pour la rémunérer au salaire minimum pour les 4 heures / semaine qu’elle nous donne un sérieux coup de main les vendredis, alors Patricia ferait des pas de géants vers son parcours vers la Terra Incognita du Recovery.

http://wp.me/P1GkSc-7t

Bon weekend  »

BobLe père présent...par la pensée !

 

 

Le long chemin du Rétablissement

Suite à mon texte sur ma période pré-dépression et l’hospitalisation qui s’en ait suivi,  voici mon parcours sur le long chemin du rétablissement des 10 dernières années.  Un cheminement qui m’a amené à un requestionnement de ce que je suis, mais aussi de ce que je veux et de ce que je ne veux pas.  Un bon ménage de mon passé ne m’a d’ailleurs certainement pas fait de tort.  Un cheminement qui m’a aussi demandé une discipline personnelle de tous les instants afin d’éviter de retomber dans l’enfer de la dépression.  Mais cette discipline a en retour affectée positivement tous les autres secteurs de ma vie.

Où en suis-je?

Ainsi, à la sortie de l’hôpital, et de nouveau ‘fonctionnel’, j’avais un premier questionnement concernant une situation que cette hospitalisation ne pouvait régler à ma place, comme peut le faire la médicamentation par exemple.  Qu’est-ce que je souhaitais devenir et qu’elles étaient mes limites par rapport à mes ambitions et projets?  Mes visites chez une psychologue à ce moment m’ont beaucoup aidé à ce sujet.  Je dois avouer que, 10 ans après, je n’ai toujours pas de réponse définitive, mais l’aide aux gens dans le besoin est sûrement une option que j’envisage déjà depuis un certain temps.

Au cours des dernières années, j’ai navigué dans la ‘jungle’ du marché du travail.  Une expérience que je pourrais qualifier ‘d’essais-erreurs’ qui m’a progressivement aidé à mieux définir ce qui m’intéresse mais, aussi, ce qui ne m’intéresse pas.  Je suis optimiste de trouver ma place un jour car je sais que de définir ce que l’on souhaite vraiment faire de sa vie, au niveau professionnel dans mon cas, est très souvent un ‘work in progress’.  Mais à travers ce long processus, souvent frustrant, j’ai eu un grand soutient.  Et je crois sans l’ombre d’un doute que sans soutient, pas de rétablissement.

Mon ange

À ce sujet, certains ayant vécu des difficultés liées à leur santé mentale ont bénéficié de l’aide offerte par des organismes communautaires durant cette période de rétablissement.  Moi, ce soutient, je l’ai obtenu en majeure partie de ma chère mère.

Dans mes moments les plus durs de mon rétablissement, comme dans ceux plus heureux, elle était là.  Je lui dois, en plus du travail que j’ai fais moi-même sur ma personne, de ne pas avoir rechuté en dépression depuis.  Elle est d’ailleurs, encore aujourd’hui, à mes cotés pour m’encourager à ne jamais baisser les bras, quelque soit les épreuves que je rencontre.

Cependant, et c’est quelque peu paradoxal, l’une des raisons pour laquelle je souhaite m’impliquer et contribuer au développement de Reprendre Pouvoir est justement liée à ce soutient constant que j’ai reçu d’elle.  J’ai réalisé au fil des années tout l’impact que j’ai eu sur sa vie, principalement au cours de mes premières années ‘post-hospitalisation’. En effet, ma mère était à la fois mon ‘infirmière’, ma ‘psychologue’, ma ‘coach de vie’ (nommez-les).

Je suis aujourd’hui conscient de toute l’énergie que je lui ai sapé à être constamment à l’écoute de mes besoins, de tous mes requestionnements existentiels, mais aussi de mes peines et frustrations reliées au fait de me sentir maintenant marginaliser par la société.  Et lorsque l’on souffre, et c’est un peu normal j’imagine, on ne pense qu’à soit, à ses bobos, et je n’ai pas fait exception à cette règle.  Elle aurait bien sure, même si elle ne me l’avouait jamais, passer ce temps à s’occuper d’elle, de SES besoins.

Reprendre Pouvoir, une bénédiction pour les proches

C’est ainsi que je réalise aujourd’hui la nécessité d’organismes tel que Reprendre Pouvoir.  Je crois qu’on ne peut être seul à épauler une personne affectée de la maladie mentale, quelle qu’elle soit, comme la fait ma mère  Les organismes qui font du Rétablissement le centre de leur modèle sont essentiels, autant pour ‘accompagner’ une personne sans soutient extérieur, mais aussi comme complémentarité à ce même soutient extérieur.

Je regrette de ne pas lui avoir plus souvent donnée un ‘break’ en m’impliquant de mon propre gré aux activités de l’un de ces organismes.  Mais, et ce n’est pas avec frustration que je le mentionne, le peu d’emphase que les professionnels me traitant ont mis sur la nécessité de cheminer en partie par ces organismes n’ont pas aidé ma cause et certainement pas, aussi, celle de ma mère.

Voilà donc, en grande partie, pourquoi il m’est aujourd’hui essentiel de tout faire (à l’intérieur de mes limites évidemment) pour promouvoir, en tant que membre-utilisateur, le modèle de Reprendre Pouvoir.  Merci aux événements qui m’ont amené à connaître cet organisation et sa belle équipe de personnes qui prennent çà à cœur…car on pas encore les moyens de prendre çà à l’heure.  Mais on se croise les doigts…et les orteils ! pour que cela arrive…dépêchez-vous, on commence à avoir des crampes ???

« Travaillons d’abord, le Rétablissement suivra… »

Merci de m’avoir lu,

Sincèrement,

SimonHebert@ReprendrePouvoir.org tél 514 728-6391 poste 335

 
4 Commentaires

Publié par le 6 avril 2012 dans Actualités, Simon dit...

 

Nouveau témoignage de Simon

Bonjour,

Simon nous avait entrenu il y a deux semaines sur son engouement à devenir membre de notre organisation.  Son texte résumait son grand désir d’entrer en relation d’aide avec ses pairs.

Ayant une formation en journalisme mais surtout son besoin inlassable d’écrire, il nous fera part dans les semaines à venir de ses intérêts, ses convictions et aussi des petites choses de son quotidien qui l’aident dans sa démarche vers une santé renouvellée.

Voyez sa section

Robert tél. 514 728-6391 p.335

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 mars 2012 dans Actualités, Simon dit...

 

Bienvenue dans l’équipe mon Simon…

Bonjour à tous et à toutes,

En tant que tout nouveau membre utilisateur, je souhaite d’abord remercier notre président Michel Blais pour son accueil chaleureux dans les bureaux de « Reprendre Pouvoir » il y quelques jours.  Je cherchais depuis quelques temps à m’impliquer activement au sein d’un organisme.  Et bien, je ne pouvais tomber sur un meilleur endroit et sur une meilleure personne !

Ayant vécu des périodes très dures de dépression à la mi-vingtaine (j’en ai maintenant 35), suivi d’une hospitalisation (incluant une longue série d’électrochocs), d’une psychothérapie ‘’intensive’’ et de visites chez un psychiatre pour ce qui attrait au traitement médicamenteux, j’ai réalisé, dans les années subséquentes que cette première étape de ‘’rémission’’ était évidemment essentielle, mais qu’il y avait une étape aussi importante, voir plus, qui se nomme pertinemment le Rétablissement. Même si je prends encore aujourd’hui ma dose quotidienne de médicaments pour éviter de replonger dans cet ‘’enfer sur terre’’ (rien de moins).  Je peux maintenant affirmer que je comprends plus que jamais, 10 ans après, cette phase essentielle dites du ‘’Rétablissement’’.

Celle-ci mentionné du bout des lèvres par les professionnels rencontrés, dont j’ai été entouré dans cette première phase clinique et selon mes échanges avec d’autres dans ma situation, le Rétablissement est trop souvent mis de coté.

En effet, les professionnels qui m’ont ‘traité’ (et possiblement aussi les vôtres) semblaient qualifier cette étape du Rétablissement comme un Bonus à leur suivi, plutôt qu’essentiel.  Je crois sincèrement qu’il est dommage, voir triste, étant donné le grand bien que m’ont apporté à moi et plusieurs autres (j’en suis certain) des organismes comme Revivre, entre autres, et qui m’ont permis de sortir une fois pour toute de cette spirale qu’est la maladie mentale, de reconquérir ma vie.

De soutenir des individus (et me soutenir aussi moi-même) dans cette période de Rétablissement par l’entremise de « Reprendre Pouvoir » m’a ainsi sembler être une opportunité que je ne pouvais laisser passer.

Le modèle d’aide entre pairs de Reprendre Pouvoir (dont les pratiques ont fait leur preuve et sont maintenant intégrées à un certain degré dans le système de santé aux États-Unis et en Grande-Bretagne) a d’ailleurs particulièrement attiré mon attention.  Un ‘’modèle’’ pouvant être qualifié d’avant-gardiste au Québec, et qui vise ultimement à inclure, comme ressource essentielle, l’expertise de ceux qui ont traversé cet ‘’enfer’’ de la maladie mentale, afin de développer des méthodes d’interventions/gestions plus efficaces suite à cette première dites ‘’clinique’’ de guérison.

Cette première étape de traitements professionnels terminé, la participation active aux suivis et activités d’organismes tel que « Reprendre Pouvoir » a également toute son importance, voir sa nécessité, dans le processus visant à retrouver une vie plus stable. Je visualise maintenant une étape cruciale vers ma réhabilitation à me réintégrer socio-économiquement dans l’environnement que RP m’offre.

Mais qui de mieux pour relever ce défi d’ériger un tel organisme aux pratiques d’échanges entre pairs avant-gardiste dans ce coin de pays, un homme avec une vision, et qui croit plus que n’importe qui, non à la simple importance, mais à la nécessité de ce type de ressources une fois la phase de traitements cliniques terminée.

Mais surtout, et surtout, un homme qui comme nous est en phase de Rétablissement suite à sa part de difficultés reliée à sa santé mentale. Un travail, ou plutôt un défi de taille…

Bravo M. Sargent, et il sera assurément un grand plaisir de vous côtoyer semaine après semaine, et de contribuer comme tous les autres, dans l’atteinte d’objectifs très nobles.

Merci à tous mes nouveaux collègues de travail et d’entraide !

Sincèrement et amicalement,

SimonHebert@ReprendrePouvoir.org

514 728-6391 p. 335

Usager/conseiller

7025, ave Rondeau,

Anjou, Qc, Ca

H1K 4Z1

www.ReprendrePouvoir.org

https://KeepTalkingBlogue.wordpress.com

www.FaceBook.com/ReprendrePouvoir

 
1 commentaire

Publié par le 16 mars 2012 dans Actualités, Simon dit...